RD Congo: Le dialogue pour des élections apaisées.

160218 Dialogue Kin
Dialoguer pour baliser la voie à
des élections crédibles et apaisées

18 Février 2016. Au Congo, le Président Joseph Kabila parle d’un dialogue qui devrait débuter bientôt pour décrisper la situation politique et baliser la voie vers les élections. Une manœuvre dénoncée par une partie de l’opposition qui accuse le chef de l’Etat de vouloir s’accrocher au pouvoir après 2016. Beaucoup de Congolais ne croient pas à l’utilité de ce dialogue.

Manifeste de la société civile congolaise du 27 octobre 2015 pour le salut de la Nation par un "dialogue citoyen".

L’heure est grave : notre pays est en danger. La Nation est bloquée. Le processus démocratique est dans l’impasse. Notre salut est dans un dialogue des 4 vérités : un dialogue citoyen.

Nous, membres de la société civile et forces vives de la nation, sommes témoins du drame que vivent au quotidien des millions de Congolais : nos enfants, nos parents, nos sœurs et nos frères.

.....

Depuis 1960, chaque fois qu’on change, rien ne change et tout devient pire qu’avant! Saisissons l’état de crise dans lequel le pays est plongé aujourd’hui pour entreprendre une remise en question collective de nos agissements, afin que dorénavant, nos actes construisent, façonnent et enracinent le bien-être national

.....

Voilà pourquoi nous sommes persuadés que sans un "dialogue des 4 vérités" un avenir sombre se profile à l’horizon du pays. Ainsi, à travers ce Manifeste, nous lançons aujourd’hui un appel pour "un dialogue citoyen".

160218 Autour de la table
La voie du dialogue aboutit à une 
victoire pour tous et sans perdant

Ce "dialogue est dit citoyen" parce qu’il mettra l’intérêt général au centre des négociations. Il est citoyen parce qu’il exigera un "compromis politique historique", assorti d’un "agenda électoral viable et accepté patriotiquement par tous". Ce dialogue est enfin citoyen parce qu’il a vocation à donner à la société congolaise un "Pacte Républicain", qui imposera un cadre éthique et un modèle de société à bâtir auxquels aucun responsable politique ou économique ne pourrait et ne saurait déroger.

Ce dialogue citoyen, c’est la voie royale pour faire sortir le pays de l’impasse où il se trouve à présent! C’est notre seule chance au changement dans la paix et pour la paix !

En effet, à y regarder de près, la condition sine qua non du sursaut collectif pour le redressement économique et social de notre pays, c’est avant tout un consensus national courageux autour des grandes questions, des valeurs essentielles et des principes-éthiques susceptibles de féconder l’exercice du pouvoir politique et de fonder notre existence en tant que peuple civilisé.


160218 Kabila coupe ruban
Dans l’espoir que le président Kabila 
ne découpe pas dans la Constitution

Dans le respect de la Constitution, allons au dialogue en conscience que la violence sous toutes ses formes n’est pas une alternative ! 

Nous, initiateurs et signataires de ce Manifeste :

Nous déclarant fortement interpellés par cette situation qui menace de faire sombrer notre pays dans de nouveaux drames, mais convaincus que les clés pour sortir de cette crise sont en nous et nulle part ailleurs ;

Rappelant à tous ceux et à toutes celles qui se considèrent « élites » et « forces vives congolaises» le devoir de respect de la Constitution, qui est l’expression d’amour profond pour la nation congolaise et de sincère considération pour le peuple congolais;

Exhortons avec force :

.....

Suit ici les exhortations au Président de la République, aux acteurs et organisations politiques, aux gouvernants, du Premier Ministre aux Ministres et des Députés aux Sénateurs, ainsi que les gouverneurs et autres grands commis de l’Etat, aux opérateurs économiques, hommes d’affaire, commerçants, banquiers et entrepreneurs, aux membres de la société civile.

Acceptons patriotiquement le devoir historique de nous serrer les coudes pour éviter une issue violente à l’impasse où se trouve notre pays aujourd’hui !

A vous tous et à vous toutes, très chers compatriotes,

Prenons conscience que l’impératif d’un agenda électoral apaisé nous commande de nous unir en vue de poser, dans le dialogue et la sérénité, les vrais problèmes du pays et de dégager un consensus sur les choix socio-économiques et politiques à faire pour sauver le pays en danger d’une instabilité aux préjudices incalculables.

Devenons davantage conscients que le Peuple Congolais qui vit dans sa chair et dans son âme cette misère qui l’humilie et qui le déshumanise, n'est pas disposé à rater ce nouveau rendez-vous capable de changer définitivement le cours du destin national!


A vous, hommes et femmes qui êtes aujourd’hui acteurs politiques impliqués dans cette crise :

Acceptez, dans un élan d’humilité et de patriotisme, de vous asseoir autour d’une table en vue de trouver, ensemble, une solution congolaise décisive à cette impasse qui interpelle votre amour du pays et votre volonté de vous mettre au service du peuple.

Soyez conscients que le Congo se meurt et que vous avez le devoir, avant tout le monde, d’accourir à son chevet.

160218 Zaina

La population n’attend pas des
paroles, mais des actes

Par ce Manifeste pour un "dialogue citoyen", nous formulons le vif souhait que les forces vives de la nation qui se retrouveront dans ce forum historique, en sortent avec un "Pacte Républicain" qui sera source du fonctionnement éthique de la responsabilité politique.

Aussi, humblement mais fort patriotiquement, nous invitons l'ensemble des forces vives de la nation et tous ceux qui se sentent concernés, à nous rejoindre en s’appropriant cette initiative de salut national.

......

Debout Congolais, peuple ardent… Pour de bon prenons le plus bel élan !

Nous, initiateurs et signataires de ce Manifeste, nous n’avons qu’un rêve ! C’est voir les forces vives congolaises participant à ce dialogue citoyen, valoriser leurs convergences et débattre de leurs désaccords les yeux dans les yeux, en œuvrant pour que le pays en sorte armé d’un "compromis politique" pour le salut de la nation et d’un "Pacte républicain" pour un nouvel ordre politique et moral.

Ce "Pacte Républicain" devra permettre aux forces politiques, économiques et sociales de polir ensemble leurs expertises et savoir-faire, en vue de construire avec détermination le Congo que nous voulons pour nous-mêmes et pour les générations futures.

Le défi est certes considérable, mais c’est en mettant l’intérêt général avant nos besoins personnels que nous le relèverons ! Soyons nombreux à signer ce Manifeste pour rendre possible ce dialogue citoyen et bâtir un pays plus beau qu’avant… Dans la paix !

.....

Kinshasa, le 27 octobre 2015